« On rêve d’un rêve » – Frédéric Beigbeder

 

La façon dont un rêve commence est toujours flou, à vrai dire il est rare de se rappeler comment celui-ci a commencé…

Le rêve est une suite d’images, de représentations qui traversent l’esprit, avec la caractéristique d’une conscience illusoire telle que l’on est conscient de son rêve sans être conscient que l’on rêve. Une sorte de pause, d’hypnose où l’imaginaire se mélange à la réalité. Le rêve intrigue, inquiète fascine et nous convainc souvent d’éléments dont nous émions être auteur.

C’est donc sur cette thématique que la marque Xinchy Paris s’est fondée dans l’idée simple de proposer des collections créatives et passionnantes tout en amenant une part de réflexion.

XInchen Zhuo jeune styliste a orienté sa collection de fin d’études vers «  l’hypnose game », selon elle le rêve apparaîtrait comme une sorte d’hypnose durant laquelle nos sens se mélangent à la réalité. Les collections abordent alors un univers précis au cours duquel toute l’histoire est retranscrite à travers les vêtements.

Dans cette première collection l’accent est mis sur un paradoxe entre l’enfance et l’âge adulte. On y découvre alors un pays de cocagne une sorte de paradis terrestre, une contrée miraculeuse dont la nature déborde de générosité pour ses habitants et ses hôtes et où la douceur et l’insouciance des enfants prédominent face à l’allure des adultes. Un monde dans lequel les tendances se seraient inversées.

On retrouve donc un côté enfantin qui apparaît dans le concept modélisme: Les pièces sont retournées, inversées, juxtaposées, les manches nouées, les volumes disproportionnés. Une manière de montrer l’état d’esprit et  l’insouciance des enfants qui ont tendance à imiter leurs parents en portant et en jouant avec des vêtements dix fois trop grands pour eux.

Retour en image sur cet univers onirique et singulier:

j’espère que les photos vous plairont.

Bisous, Bisous,

Style Is Mind.